Pennabilli

Pennabilli

Petite ville caractéristique au pied du versant ouest du mont Carpegna. Elle doit sa disposition urbaine à l’union de deux anciens châteaux, celui des Billi , sur la " rupe" (rocher) et celui de Penna, sur le "roccione " (le gros rocher).
Premier fief des Carpegna, il appartint également aux Malatesta, dont il fut sans doute le berceau, avant que cette dernière famille ne descendit à Verucchio et à Rimini. En 1572, Grégoire XIII y transféra définitivement de San Leo le siège de la diocèse de Montefeltro, dénommée aujourd’hui S. Marino - Montefeltro.

A VOIR

P.ta Malatesta, Borgo San Rocco, l’église S. Agostino avec le monument de Notre-Dame des Grâces et son orgue de la fin du XVIe siècle, le musée diocésain qui conserve un patrimoine artistique remarquable dont les pièces proviennent de tout le Montefeltro; l’église paroissiale romane de Ponte Messa, les ruines du palais princier de Scavolino, le couvent augustinien et l’église de Miratoio, avec son très beau porche, la tour de Bascio et le couvent de l’olivier à Maciano.
Outre à de précieux témoignages historiques et artistiques, Pennabilli offre au visiteur une foire-exposition d’antiquités nationale qui a lieu chaque année en juillet, concomitamment à d’intéressantes manifestations collatérales, dont le congrès de la céramique. Par ailleurs, depuis 1995, le centre historique se transforme au mois de juin en un plateau itinérant pour la manifestation "Artisti in Piazza", festival d’art de rue et d’artisanat artistique.
De récentes et singulières œuvres d’art, s’inspirant du poète Tonino Guerra, sont l’objet d’une grande attention, notamment, le Refuge des vierges abandonnées, la Route des Cadrans solaires, le Jardin pétrifié, le Sanctuaire des pensées et le Potager des fruits oubliés; ce dernier est une collection d’espèces d’arbres fruitiers qui ont désormais disparu et appartiennent à la flore spontanée de la campagne des Apennins, espèces qui se trouvaient autrefois dans les vieux potagers des paysans et qui aujourd’hui ne sont plus cultivées. L’ancien potager du couvent des Frères Missionnaires accueille les installations artistiques du Mûrier de la Paix, mis en terre par le dalaï-lama, de la Porte des escargots et du Cadran solaire de la rencontre, le « biricoccolo» (prune bleue à peau veloutée), la groseille à maquereau, la cerise «cuccarina» et d’autres espèces désormais perdues.
Unique en Italie, le Musée de l’Informatique et de l’Histoire du Calcul, réalisé à Ponte Messa, celui-ci réunissant de nombreux objets utilisés pour le calcul, des abaques aux ordinateurs.
Les amants de la nature et de la vie en plein air trouveront dans cette zone d’intéressants itinéraires dans la verdure, au Sasso Simone, au Simoncello, sur le mont Carpegna ou au lac d’Andreuccio; la localité est également dotée de modernes installations sportives telles que courts de tennis, piscines, terrains sportifs et campings, ainsi que d’un parc très intéressant, le Parco Begni, que l’organisation touristique locale Pro Loco et l’Administration municipale sont actuellement en train d’aménager sur une surface de 8 hectares.

INFORMATIONS
:
- Association Mostra mercato Antiquariato - Via salita Valentini Pennabilli 0541/ 928578
- Association Pro Loco Pennabilli - P.za Garibaldi Pennabilli 0541/ 928659
- Musée de l’Informatique et de l’Histoire du Calcul - P.te Messa Pennabilli 0541/928563
- Musée diocésain de Pennabilli 0541/928415 0541/910037
– Artistes de rue- Internation Busker Festival 0541/928003 e-mail
– Mairie de Pennabilli 0541/928411 fax 0541/928372
e-mail:comune.pennabilli@provincia.ps.it